Ville nettoyée mais salie, comment assurer que Rennes reste toujours une ville propre ?

Atelier
12.11
Lieu Philly's, 17 rue Saint-Michel
Horaire 19:00

Animé par : Flavie Boukhenoufa, Ludovic Brossard
Nombre de participant·e·s : 7

Nos atouts / points forts
- La pose des hermines pour signaler la restauration du bâtiment en cours est évaluée positivement.
- Le service propreté travaille sur les sols dits gris ou noirs mais non sur les sols verts qui eux sont gérés par le service des jardins.
- L’action propreté de la ville c’est environ 9 millions d’euros de budget et une mise en œuvre par 70 agents + 10 contrats complémentaires
- Trois agents réalisent de la verbalisation des infractions (par exemple, uriner dans la rue ou laisser son chien faire ses besoins dans la rue sans ramasser ensuite est sanctionné sur la base d’une amende de 68 euros).
- Tous les ans, 700 personnes sont sanctionnées pour dépôts sauvages.
- Attention un tag non autorisé sur un mur qui n’est pas à soi n’est pas une incivilité mais une infraction.
- Le déneigement est aussi une compétence du service propreté ; l’enneigement ne permettant pas, en effet, de nettoyer correctement.
- Entre 3000 et 5000 cendriers de poche sont distribués chaque année.
- Une expérimentation a été menée à partir d’urinoirs mobiles.
- Des uri-trottoirs sont expérimentés suite à une proposition sélectionnée au budget participatif - il s’agit d’urinoirs fixés à des jardinières.
- Des opérations collectives de nettoyage sont menées (exemples de la journée de la propreté ou d’entreprises qui souhaitent inciter leurs équipes à participer au nettoyage dans le cadre du RSE).

Nos
points à améliorer
- La ville a deux points faibles quand elle est évaluée en comparaison d’autres villes (dans le cadre notamment de l’association de réseau des villes propres): les affichages sauvages et des papiers, mégots, bouteilles jetés à terre.
- Une action d’éducation à renforcer, non seulement via des affiches mais, aussi via une campagne plus active.
- Des locaux commerciaux vides se dégradent et laissent apparaître des affichages sauvages. Ces vitrines étant privées, la ville ne peut donc pas y intervenir.
- Des poubelles sont constamment sorties sur la rue alors que le ramassage ne s’effectue pas quotidiennement.
- Des pistes cyclables sont parfois encombrées par les feuilles à l’automne et peuvent rendre impraticables les espaces pourtant dédiés au vélo.
- Il faut veiller à maintenir les déchetteries et ne surtout pas en fermer ; pour bien permettre un point de collecte à proximité de tous.
- Une campagne “Rennes Propreté” qui a bien été déployée mais non identifiée par tous les citoyens.

Les points prioritaires exprimés par les participants
- Continuer à sanctionner les infractions - et ne pas seulement les identifier et nommer comme des incivilités
- Continuer à inciter les citoyens à signaler aux services de la ville les éventuels dysfonctionnements ou manque de propreté dans certains espaces (Rennes CitéZen)
- Communiquer davantage auprès des citoyens sur les services de la ville mis en place ; les jours de ramassage, les numéros contacts des différentes possibilités etc. (à ce jour l’information est en ligne, néanmoins les citoyens ont besoin de réceptionner une information à domicile qui leur permette de veiller à agir dans l’ordre défini collectivement pour un bon fonctionnement)
- Communiquer davantage auprès des citoyens sur les droits, les non droits, les devoirs en matière de gestion collective de la propreté, les impacts de la propreté et a contrario de la non propreté
- Renforcer l’action éducative pour sensibiliser et former les jeunes à une gestion collective et citoyenne de la propreté dans la cité, pour sensibiliser aux impacts d’une non propreté menée collectivement, pour donner du sens à l’action collective et aux bonnes initiatives de chacun en la matière
- Inciter aux réemplois et limiter voire à terme cesser les usages uniques
- Maintenir et améliorer un système efficace de déchetteries - qui soient notamment réparties dans différents endroits dans la ville et donc à proximité de tous.

Les intervenants de cet atelier

Portrait de Flavie Boukhenoufa

Flavie Boukhenoufa

Directrice d'une association

Rennaise depuis mes études au campus de Rennes 2, j’habite aujourd’hui le quartier du Sacré Cœur. Impliquée dans des associations d’éducation populaire depuis le plus jeune âge, je milite pour une éducation qui permette le développement d’un esprit critique, l’émancipation et la coopération.

En lire plus

Rennaise depuis mes études au campus de Rennes 2, j’habite aujourd’hui le quartier du Sacré Cœur.
Impliquée dans des associations d’éducation populaire depuis le plus jeune âge, je milite pour une éducation qui permette le développement d’un esprit critique, l’émancipation et la coopération. Je suis désireuse de participer à la définition d’un projet ambitieux et pragmatique pour la ville. Je suis donc volontaire pour co animer 200 jours pour Rennes. Je vous invite au débat et vous incite à contribuer à la définition de propositions collectives pour continuer de faire de Rennes une cité où il fait bon vivre.

Portrait de Ludovic Brossard

Ludovic Brossard

Chargé agriculture et alimentation

Je vis en Ille-et-Vilaine depuis plus de 10 ans. En charge de l’agriculture et de l’alimentation au sein d'une collectivité territoriale, je travaille à la transition alimentaire et au développement d'une agriculture plus durable. L'écologie et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour toutes et tous guident depuis…

En lire plus

Je vis en Ille-et-Vilaine depuis plus de 10 ans. En charge de l’agriculture et de l’alimentation au sein d'une collectivité territoriale, je travaille à la transition alimentaire et au développement d'une agriculture plus durable. L'écologie et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour toutes et tous guident depuis toujours mon investissement professionnel. Co-président d'un conseil de quartier depuis 2 ans je m'engage avec d'autres citoyen.ne.s et associations sur la question de la participation citoyenne en travaillant notamment sur la place des sans-abris dans nos quartiers. De ces expériences, je partage le constat de devoir aller plus vite sur les questions de transition écologique et de solidarité en construisant les conditions d'une plus grande participation des citoyen.ne.s aux décisions. L’élection municipale qui aura lieu en mars prochain est un moment privilégier pour échanger et réfléchir collectivement aux enjeux démocratiques, sociaux et environnementaux, je souhaite y contribuer pour que Rennes reste une ville du bien vivre ensemble !

Portrait de Isabelle Pellerin

Isabelle Pellerin

Vice-présidente Rennes Métropole enseignement supérieur, recherche et innovation

Après avoir beaucoup bougé pendant mon enfance et ma vie de jeune adulte, je suis arrivée à Rennes en 1994. Née en Bourgogne, j'ai fait mes études supérieures à l'Université de Franche-Comté pour obtenir un doctorat de Biologie Cellulaire et Moléculaire.

En lire plus

Après avoir beaucoup bougé pendant mon enfance et ma vie de jeune adulte, je suis arrivée à Rennes en 1994. Née en Bourgogne, j'ai fait mes études supérieures à l'Université de Franche-Comté pour obtenir un doctorat de Biologie Cellulaire et Moléculaire. Après un début professionnel aux États-Unis, j'ai poursuivi ma carrière universitaire à Rennes pour pouvoir exercer mes 2 passions : l'enseignement et la recherche. Tombée sous le charme de Rennes et de la Bretagne, j'y ai trouvé un ancrage et une force qui m'ont donné envie de m'investir fortement dans mes missions universitaires. En 2008, j'ai souhaité participer davantage à la vie publique et m'investir activement dans les projets et la vie de mon territoire. Après un premier mandat aux côtés de Daniel Delaveau, j'ai poursuivi mon engagement politique en 2014 avec Nathalie Appéré pour défendre le projet "Rennes, créative et solidaire". Depuis, au sein du conseil de Rennes Métropole, ma délégation à l'enseignement supérieur, à la recherche et à l'innovation me permet de travailler aux enjeux de prospective du territoire métropolitain. Depuis 2015, je participe à l'équipe régionale bretonne, dans laquelle je suis en charge des lycées.

Participer aux rendez-vous

*champs obligatoires

Consultez notre politique de protection des données à caractère personnel.

Derniers tweets