Quels transports à Rennes et dans la métropole après la ligne B du métro ?

Atelier
23.10
Lieu Café Cortina, 12 rue du Docteur-Francis-Joly
Horaire 19:00

Animé par : Valérie Binard, Olivier Hélary et Marc Hervé.
Nombre de participant·e·s : 14

Nos atouts / points forts
Transport qualitatif  comparativement à d'autres métropoles en France


Nos points faibles / axes de progrès
- Problème de congestion particulièrement sur les pénétrantes et sur la rocade en heure de pointe
- Un manque de places dans les parkings relais (qui sera en partie comblé par la construction de nouveaux parkings relais avec la ligne b)


Les points prioritaires exprimés par les participants
Il est complexe d’aménager l’extra-rocade qui est plus vaste et où les densités de populations sont plus faibles. Il faut envisager un travail sur tous les modes de déplacements :

  • Prolongement du métro quand cela est possible

  • Augmenter l’attractivité du covoiturage ( si tout le monde faisait 1 journée de covoiturage par semaine, la congestion serait réglée à Rennes ), des places dédiées aux covoitureurs dans les parkings relais, des voies dédiées, imaginer des solutions collectives pour répondre aux besoins individuels de mobilités

  • Développer fortement le réseau de pistes cyclables sécurisées

  • Développer le réseau de Bus à Haut Niveau de Service

  • Développer les déplacements en train  (RER Rennais)

  • Développer les axes circulaires pour minimiser les changements de transports

S'agissant des transports dans Rennes :

  • étudier la faisabilité d’intégrer les pistes cyclables dans les parcs (Bréquigny, Thabor, Maurepas… )

  • augmenter la fréquence de passage des bus de nuit
     

La mobilité pose la question de l’aménagement urbain. La soutenabilité du déplacement Domicile-Travail entre villes dortoirs en périphérie et la ville centre où se centralise l’activité économique pose question. Pourquoi ne pas développer des pôles tertiaires à proximité des stations de train ( Par exemple Lhermitage où il y a déjà l’usine Lactalis) ?

Une réflexion devrait être portée au niveau du SCOT pour déconcentrer l’activité hors des métropoles.


Sur la gratuité des transports :
Sur les campus, il est frappant de voir le nombre d’étudiants utilisant leur voiture.  Le budget Transport est un budget important pour les étudiants. Il pourrait être intéressant d’élargir la gratuité à tous les étudiants et développer des résidences étudiantes à proximité des voies bus.

Développer une tarification avantageuse pour les conversions aux mobilités décarbonnées. Par exemple Gratuité des transports pour les trajets en heure de pointe pour les passagers extrarocades.

Le ticket unité semble un peu cher, le vrai gain se fait sur l’abonnement. Il est proposé de revoir la durée de validité du ticket et de proposer par exemple un ticket journée à 2€ permettant de faire ses courses en villes à moindre coût.

L’enjeu est de créer les conditions pour assurer une mobilité collective qui s’appuie sur l’ensemble des outils actuellement disponibles (covoiturage, vélo, location de voiture entre particuliers, bus..). Le Bus ou Transport en Commun collectif à grande capacité ne peut plus être au cœur de la politique de mobilité. Il faut imaginer des solutions variées, interdépendantes et facilitantes. Le développement d'une plateforme numérique devrait pouvoir accompagner cette transition.

Les intervenants de cet atelier

Portrait de Olivier Helary

Olivier Helary

Architecte / ingénieur

Je suis rennais depuis 14 ans, habitant du quartier Colombier et Architecte -Ingénieur. Passionné par les sujets liés aux transitions écologiques des territoires, j'explore dans mes différentes activités professionnelles les questions relatives à l'aménagement et au bâtiment durable.

En lire plus

Je suis rennais depuis 14 ans, habitant du quartier Colombier et Architecte -Ingénieur.
Passionné par les sujets liés aux transitions écologiques des territoires, j'explore dans mes différentes activités professionnelles les questions relatives à l'aménagement et au bâtiment durable. Au sein de l'association Team Solar Bretagne j'anime une équipe pluridisciplinaire d'étudiants enseignants-chercheurs et experts sur des projets de recherche-action liés à l'habitat de demain. Cette expérience collaborative nous a emmenés sur le podium d'une compétition internationale en 2018. Je travaille par ailleurs dans une agence d'architecture très engagée sur ces thématiques, m'apportant un regard opérationnel sur le développement de la filière bâtiment durable à Rennes.

Portrait de Valérie Binard

Valérie Binard

Livreuse à vélo

Rennaise depuis 20 ans, j'ai tout de suite été fascinée par sa vie culturelle à multiples facettes. J'ai rencontré facilement les organisateurs et les artistes protagonistes et j'ai pu facilement y participer comme chanteuse amateur. En les côtoyant, j'ai souhaité accompagner leurs créations via une association, le Bazar Sonic.

En lire plus

Rennaise depuis 20 ans, j'ai tout de suite été fascinée par sa vie culturelle à multiples facettes. J'ai rencontré facilement les organisateurs et les artistes protagonistes et j'ai pu facilement y participer comme chanteuse amateur. En les côtoyant, j'ai souhaité accompagner leurs créations via une association, le Bazar Sonic. Dans le même temps, j'ai rejoint une association de mon quartier Dinan-Chézy, avec plusieurs parents d'élèves des écoles du quartier, afin de dialoguer avec la Ville au sujet de la circulation dans le quartier, de l'organisation d'événements festifs, d'un jardin partagé, d'un poulailler, de l'aménagement des squares, de l'accueil des migrants...
Je suis également vice-présidente de Toucouleurs qui donne des cours de musique Brésilienne à la Harpe, et j'apprécie l'accompagnement de la Ville de Rennes sans ingérence pour que nos projets aboutissent. De même, sa politique d'actions culturelles afin que tout le monde puisse accéder à la culture ou au sport est remarquable, y compris avec le dispositif Sortir! qui n'existe pas dans d'autres villes. J'encourage également mon entourage à participer à la vie citoyenne de Rennes dans les conseils de quartier car c'est le meilleur moyen de participer à la construction de notre ville bien-aimée dans la continuité de ce qu'elle a toujours été : animée, tolérante, culturelle, vivante.

Portrait de Marc Hervé

Marc Hervé

Adjoint finances, commerce et artisanat

Attaché à la chose publique et soucieux de combattre les injustices sociales, je milite au sein du parti socialiste depuis 2005. J'ai décidé en 2008 de proposer à Daniel Delaveau de figurer sur la liste de gauche aux élections de mars 2008. Nous l'avons emporté et j'ai assumé depuis diverses responsabilités municipales.

En lire plus

Attaché à la chose publique et soucieux de combattre les injustices sociales, je milite au sein du parti socialiste depuis 2005. J'ai décidé en 2008 de proposer à Daniel Delaveau de figurer sur la liste de gauche aux élections de mars 2008. Nous l'avons emporté et j'ai assumé depuis diverses responsabilités municipales. J'ai ainsi eu en charge des domaines aussi variés que l'eau, l'assainissement, les quartiers (spécifiquement Villejean, Beauregard, St-Martin et la Bellangerais). Depuis 2014 aux côtés de Nathalie Appéré, je m'occupe des questions de finances, d'administration, de commerce et d'artisanat. J'en retiens le goût de l'échange et le souci du rassemblement, toujours sous la bannière d'un idéal social, démocrate et écologiste.

Participer aux rendez-vous

*champs obligatoires

Consultez notre politique de protection des données à caractère personnel.

Derniers tweets