Quels commerces pour nos quartiers, quels quartiers pour nos commerces ?

Atelier
18.10
Lieu Le Triangle, boulevard de Yougoslavie
Horaire 18:30

Animé par : Valérie Binard, Marc Hervé
Nombre de participant·e·s : 7

Les points prioritaires exprimés par les participant·e·s
L’activité commerçante dans nos quartiers, tout comme dans le centre-ville de Rennes, premier pôle commercial de Bretagne, doit faire l’objet d’une attention toute particulière pour plusieurs raisons.

- La première est celle du service rendu aux habitants. La proximité de ces commerces confère à nos quartiers une qualité de vie par la facilité qu’elle offre à disposer de services et de biens, alimentaires notamment, qui plus est quand la qualité des produits est au rendez-vous. Ce « bien manger » a été relevé comme une attente forte. Et s’est doublé dans l’expression des participants du questionnement autour de l’accessibilité sociale de ce « bien manger ». Il fut ainsi indiqué « que cela ne doit pas se cantonner à ceux qui ont les moyens ».

- La deuxième est celle de la viabilité économique du commerce de proximité. Évoluant dans un champ concurrentiel, l’activité commerçante n’échappe pas aux réalités du marché. Il a ainsi pu être explicité que pour ce qui concerne le quartier du Blosne, sur 100 € dépensés par les habitants pour couvrir des besoins courants, 90 € l’étaient dans d’autres quartiers (Poterie, Bréquigny, Alma, Castors…). La centralité en projet du Blosne a ainsi été présentée comme une réponse à ce retour d’une économie mieux implantée sur son territoire. Une vigilance a été appelée à propos de l’espace public, de sa qualité d’aménagement et de ses fréquentations. Il en fut de même sur la centralité du quartier Gros-Chêne. Les rénovations urbaines devront permettre de donner un nouveau souffle à ces lieux. 

- La troisième est celle de l’animation et du lien social. Les formes de commerces ont ainsi été interrogées. Des demandes fortes émanent pour que le potentiel des marchés de plein air soit exploité au mieux, si possible avec des contraintes sur la qualité des biens vendus. Encore une fois le commerce a été perçu comme devant répondre à une attente sociétale sur le développement durable. Pour résumer, le « bio et les circuits courts » sont à privilégier, de même que les formes de commerces qui évitent le gaspillage sous toutes ses formes. 

 

Les intervenants de cet atelier

Portrait de Flavie Boukhenoufa

Flavie Boukhenoufa

Directrice d'une association

Rennaise depuis mes études au campus de Rennes 2, j’habite aujourd’hui le quartier du Sacré Cœur. Impliquée dans des associations d’éducation populaire depuis le plus jeune âge, je milite pour une éducation qui permette le développement d’un esprit critique, l’émancipation et la coopération.

En lire plus

Rennaise depuis mes études au campus de Rennes 2, j’habite aujourd’hui le quartier du Sacré Cœur.
Impliquée dans des associations d’éducation populaire depuis le plus jeune âge, je milite pour une éducation qui permette le développement d’un esprit critique, l’émancipation et la coopération. Je suis désireuse de participer à la définition d’un projet ambitieux et pragmatique pour la ville. Je suis donc volontaire pour co animer 200 jours pour Rennes. Je vous invite au débat et vous incite à contribuer à la définition de propositions collectives pour continuer de faire de Rennes une cité où il fait bon vivre.

Portrait de Ludovic Brossard

Ludovic Brossard

Chargé agriculture et alimentation

Je vis en Ille-et-Vilaine depuis plus de 10 ans. En charge de l’agriculture et de l’alimentation au sein d'une collectivité territoriale, je travaille à la transition alimentaire et au développement d'une agriculture plus durable. L'écologie et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour toutes et tous guident depuis…

En lire plus

Je vis en Ille-et-Vilaine depuis plus de 10 ans. En charge de l’agriculture et de l’alimentation au sein d'une collectivité territoriale, je travaille à la transition alimentaire et au développement d'une agriculture plus durable. L'écologie et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour toutes et tous guident depuis toujours mon investissement professionnel. Co-président d'un conseil de quartier depuis 2 ans je m'engage avec d'autres citoyen.ne.s et associations sur la question de la participation citoyenne en travaillant notamment sur la place des sans-abris dans nos quartiers. De ces expériences, je partage le constat de devoir aller plus vite sur les questions de transition écologique et de solidarité en construisant les conditions d'une plus grande participation des citoyen.ne.s aux décisions. L’élection municipale qui aura lieu en mars prochain est un moment privilégier pour échanger et réfléchir collectivement aux enjeux démocratiques, sociaux et environnementaux, je souhaite y contribuer pour que Rennes reste une ville du bien vivre ensemble !

Portrait de Isabelle Pellerin

Isabelle Pellerin

Vice-présidente Rennes Métropole enseignement supérieur, recherche et innovation

Après avoir beaucoup bougé pendant mon enfance et ma vie de jeune adulte, je suis arrivée à Rennes en 1994. Née en Bourgogne, j'ai fait mes études supérieures à l'Université de Franche-Comté pour obtenir un doctorat de Biologie Cellulaire et Moléculaire.

En lire plus

Après avoir beaucoup bougé pendant mon enfance et ma vie de jeune adulte, je suis arrivée à Rennes en 1994. Née en Bourgogne, j'ai fait mes études supérieures à l'Université de Franche-Comté pour obtenir un doctorat de Biologie Cellulaire et Moléculaire. Après un début professionnel aux États-Unis, j'ai poursuivi ma carrière universitaire à Rennes pour pouvoir exercer mes 2 passions : l'enseignement et la recherche. Tombée sous le charme de Rennes et de la Bretagne, j'y ai trouvé un ancrage et une force qui m'ont donné envie de m'investir fortement dans mes missions universitaires. En 2008, j'ai souhaité participer davantage à la vie publique et m'investir activement dans les projets et la vie de mon territoire. Après un premier mandat aux côtés de Daniel Delaveau, j'ai poursuivi mon engagement politique en 2014 avec Nathalie Appéré pour défendre le projet "Rennes, créative et solidaire". Depuis, au sein du conseil de Rennes Métropole, ma délégation à l'enseignement supérieur, à la recherche et à l'innovation me permet de travailler aux enjeux de prospective du territoire métropolitain. Depuis 2015, je participe à l'équipe régionale bretonne, dans laquelle je suis en charge des lycées.

Participer aux rendez-vous

*champs obligatoires

Consultez notre politique de protection des données à caractère personnel.

Derniers tweets