Faire progresser les solidarités rennaises

Les classements distinguent régulièrement le dynamisme de Rennes. Cet élan doit continuer à profiter à toutes et à tous. Face à de nouvelles inégalités, des solutions justes, qui conjuguent développement économique et solidarité, accès aux droits et cohésion sociale, sont à imaginer.

Prochaine date
10.12
Participer

Avec un taux de chômage à 6,4 % et une forte attractivité économique, Rennes figure parmi les territoires les plus dynamiques de France. Malgré le ralentissement de la croissance en 2018, le nombre de défaillances d’entreprises n’a jamais été aussi faible depuis plus d’une décennie.

Le territoire a su se doter, ces dernières années, de nouveaux équipements, à l’instar du Centre des Congrès au Couvent des Jacobins et de la nouvelle gare, qui renforcent son accessibilité et donnent aux acteurs économiques des capacités nouvelles de développement.

Cet élan économique, conjugué à des politiques sociales anciennes et puissantes, permet à Rennes d’afficher le taux de pauvreté le plus bas de toutes les métropoles.

De nouvelles inégalités sociales

Notre cohésion sociale est aujourd’hui confrontée à des enjeux nouveaux. Plus d’un quart des familles monoparentales vivent, dans notre métropole, en dessous du seuil de pauvreté. Une récente étude de l’INSEE montre également que les ménages qui s’installent dans les quartiers populaires de la ville ont un niveau de vie inférieur aux familles qui les quittent.

À une autre échelle, la récente Nuit de la Solidarité, le 27 février dernier, a témoigné de la persistance d’une grande précarité dans les rues de Rennes, en marge des nombreux dispositifs d’hébergement et d’accompagnement social. 

Les bénévoles ont rencontré 168 personnes « en situation de rue », c'est-à-dire dormant dans la rue, sous une tente, dans un hôpital, une gare, un squat, un véhicule ou un abri de fortune.

Ne laisser personne au bord du chemin

Pour lutter contre la menace d’une ville à plusieurs vitesses, la Ville de Rennes et Rennes Métropole ont renforcé, ces dernières années, leurs interventions sociales et leur soutien aux associations de solidarité

Les plus modestes bénéficient de la gratuité sociale des transports en commun ou de tarifs solidaires. Les ateliers périscolaires sont gratuits pour les familles aux faibles revenus et les écoles des quartiers prioritaires disposent de moyens renforcés. La carte Sortir!, dont bénéficient déjà plus de 30 000 personnes sur la métropole, a été étendue aux étudiant.e.s les plus modestes. Le loyer unique dans le logement social permet aux locataires les plus précaires de choisir librement leur résidence, sans être assigné.e.s aux logements les moins chers.

Les exigences de mixité sociale qui s’imposent aux promoteurs ont été musclées : pour 100 logements construits, 60 sont encadrés : en accession sociale à la propriété, à des prix intermédiaires ou en locatif social.

500
personnes hébergées directement ou indirectement par la Ville pour qu’aucun enfant ne dorme à la rue
514
millions d’euros pour rénover les quartiers du Blosne et de Maurepas
1400
ateliers périscolaires proposés chaque semaine

 


Avancer vers une ville toujours plus juste et dynamique

De la politique du logement à l’accueil des personnes migrantes, des interventions en matière de prévention et de santé à l’ambition éducatrice de la ville, des politiques d’insertion professionnelle à la lutte contre le sexisme et toutes les discriminations, nous vous proposons de réfléchir aux conditions d’accès des Rennaises et des Rennais à leurs droits.

  • Comment, à travers de nouveaux dispositifs de solidarité, prémunir Rennes des phénomènes d’exclusion qui touchent certaines métropoles et garantir qu’elle reste une ville de cohésion ?
  • Comment penser la ville comme un espace de solidarité et de valeurs, d'éducation et de culture, entre les générations, les quartiers, les citoyennes et les citoyens dans leur diversité ?
  • Comment accompagner le développement économique pour qu’il vienne consolider notre pacte social et les opportunités offertes aux Rennaises et aux Rennais ? 
  • Comment mettre en place des actions de solidarité climatique pour accompagner chacun.e dans la transition écologique ?

Voilà quelques unes des questions fondamentales auxquelles nous vous proposons de répondre tout au long des ateliers et des rendez-vous qui rythmeront ces 200 jours de débat.

Les animateurs

Portrait de Selene Tonon

Selene Tonon

Enseignante

Je suis arrivée à Rennes en 2005 pour y mener mes études d’informatique à l’INSA. Depuis tombée amoureuse de la ville, j’y ai été ingénieure pendant trois ans. Je me suis ensuite consacrée à la lutte pour les droits des femmes et des personnes LGBTI+ à partir de 2014. Ces dernières années, j’ai été écrivaine, traductrice…

En lire plus

Je suis arrivée à Rennes en 2005 pour y mener mes études d’informatique à l’INSA. Depuis tombée amoureuse de la ville, j’y ai été ingénieure pendant trois ans. Je me suis ensuite consacrée à la lutte pour les droits des femmes et des personnes LGBTI+ à partir de 2014. Ces dernières années, j’ai été écrivaine, traductrice, conceptrice de jeux, responsable associative, conférencière, animatrice de podcasts, formatrice, enseignante. Je pratique aussi l’escrime au sein du REC Escrime, dans le quartier Villejean.

Portrait de David Travers

David Travers

Responsable unité psychiatrie, CHU Rennes

J’ai découvert Rennes en 1997 à l’occasion de mes études. J’ai rejoint la faculté de médecine pour terminer ma spécialité en psychiatrie. La taille humaine, la qualité de vie, le dynamisme toujours grandissant de Rennes et sa place centrale dans la Bretagne m’ont donné envie d’y rester.

En lire plus

J’ai découvert Rennes en 1997 à l’occasion de mes études. J’ai rejoint la faculté de médecine pour terminer ma spécialité en psychiatrie.
La taille humaine, la qualité de vie, le dynamisme toujours grandissant de Rennes et sa place centrale dans la Bretagne m’ont donné envie d’y rester. Et à l’issue de ma formation en 2004, année où je me suis aussi pacsé avec mon conjoint, j’ai eu la chance de pouvoir intégrer le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes.
J’y suis toujours et occupe désormais la fonction de responsable de l’unité de psychiatrie. J’enseigne également à la Faculté de Médecine. J’ai progressivement étendu mon engagement professionnel à la gouvernance du CHU et depuis trois ans je représente la communauté médicale en tant que vice-président.
Enfin, depuis cinq ans je coordonne les Cellules d’Urgence Médico-Psychologique de la Zone Ouest qui regroupe quatre régions dont la Bretagne. J’ai à ce titre participé au soutien national déployé après les attentats de Paris et de Nice, la tempête Irma en Guadeloupe.
Depuis toujours, je m’inscris dans le collectif par évidence, besoin et plaisir. Que ce soit à titre professionnel ou en tant que citoyen, je me considère comme un parmi d’autres, membre d’un collectif qui ne me résume pas totalement, où chacun apporte ce qu’il souhaite, respecte les autres, est conscient de ce qu’il reçoit de l’ensemble. Pour moi, les notions centrales de solidarité et de développement durable relèvent de ces dimensions collectives, que ce soit dans le soin côté professionnel ou dans la citoyenneté et la culture dans ma vie personnelle.
J’ai découvert Nathalie Appéré en tant que Rennais, mais aussi dans mes fonctions au CHU. J’ai été marqué par son écoute, sa maîtrise des sujets et son affirmation de ses choix pour notre ville.

Portrait de Lénaïc Brièro

Lénaïc Brièro

Adjointe éducation

Rennes passionnément… Je suis arrivée à Rennes en 1991 dans le cadre de mes études à l’Université de Rennes 2 (sciences sociales). En 1994, je fonde un journal d’information locale « Ren’Active », « le journal qui parle de vous dans votre ville », qui paraît d’abord chaque mois, puis toutes les semaines à partir de 1995.

En lire plus

Rennes passionnément… Je suis arrivée à Rennes en 1991 dans le cadre de mes études à l’Université de Rennes 2 (sciences sociales). En 1994, je fonde un journal d’information locale « Ren’Active », « le journal qui parle de vous dans votre ville », qui paraît d’abord chaque mois, puis toutes les semaines à partir de 1995. Cette expérience professionnelle m’a permis de rencontrer nombre de Rennaises et de Rennais, en particulier des acteurs associatifs, culturels, sportifs, économiques… ceux qui font la ville et concourent à son rayonnement. En 1998, je rejoins le groupe socialiste à la Région Bretagne en qualité de collaboratrice puis j’intègre en 2004 le cabinet de Jean-Yves Le Drian, nouveau Président du Conseil régional. Aujourd’hui, je suis conseillère au cabinet du Président Loïg Chesnais-Girard. Dès 2001, je suis élue conseillère municipale à l’animation sportive avec Edmond Hervé. En 2008, adjointe aux relations publiques et aux affaires militaires et élue du Quartier Sud Gare dans l’équipe de Daniel Delaveau Depuis 2014, Nathalie Appéré, m’a confié la délégation d’adjointe à l’éducation et aux politiques mémorielles ; à travers cette fonction j’agis en affirmant mon engagement, mes convictions et mes valeurs au service des citoyens, de la communauté éducative et des enfants dont le bien-être, l’épanouissement, l’émancipation et la réussite sont au cœur de notre nouveau projet éducatif, comme l’école est au cœur de la République.

Les prochaines dates

Meeting
10.12

Restitution des 200 jours pour Rennes

Lieu L'Étage, esplanade Charles-de-Gaulle
Horaire 19:00

Les rendez-vous passés

Atelier
04.07

Faire progresser les solidarités rennaises

Lieu Le Triangle
Horaire 20:00

Rendez-vous
10.09

Bien vieillir à Rennes : comment mieux accompagner la dépendance et permettre de rester chez soi le plus longtemps possible ?

Lieu Le Méliès, 13 quai Lamennais
Horaire 20:00

Atelier
12.09

Comment Rennes peut-elle être davantage encore une ville éducatrice, du plus jeune âge à l’insertion sociale et professionnelle ?

Lieu Le Panama, 28 rue Bigot de Préameneu
Horaire 20:00

Rencontre de quartier
28.09

La parole aux habitant·e·s du Blosne

Lieu Marché de Zagreb, place Jean-Normand
Horaire 10:30

Atelier
01.10

Refuser toutes les discriminations : quelles solutions pour faire avancer l’égalité des droits et l'égalité réelle ?

Lieu Philly's, 17 rue Saint-Michel
Horaire 19:00

Balade urbaine
19.10

Maurepas forever ? Regard sur le quartier et son avenir

Lieu Devant la salle Guy-Ropartz, 14 rue Guy-Ropartz
Horaire 10:30

Atelier
22.10

Être et vivre en bonne santé à Rennes : de la prévention à l'accès aux soins

Lieu Hôtel-Dieu, 2 rue de l'Hôtel-Dieu
Horaire 19:00

Atelier
30.10

Comment Rennes peut-elle être davantage encore une ville inclusive pour toutes les personnes en situation de handicap ?

Lieu Bottega Mathi, 36 boulevard Charles-Péguy
Horaire 19:00

Rencontre
05.11

La sécurité et la tranquillité publique dans les villes : quels rôles pour les différents acteurs (État, Ville, associations...) ?

Lieu Maison des Associations, 6 cours des Alliés
Horaire 20:00

Rencontre
13.11

Comment assurer un accueil toujours digne des migrant·e·s ?

Lieu Maison des Associations, 6 cours des Alliés
Horaire 19:30

Atelier
27.11

Jeunesse : penser la ville de l'émancipation !

Lieu L'Angélus, 6 rue d'Orléans
Horaire 20:00

Atelier
28.11

Rennes, ville amie des tout-petits : comment peut-on mieux adapter notre ville à la petite enfance et aux familles ?

Lieu Centre social des Champs-Manceaux, 15 rue Louis-et-René-Moine
Horaire 19:30

Participer aux rendez-vous

*champs obligatoires

Consultez notre politique de protection des données à caractère personnel.

Derniers tweets