Le numérique, pour répondre aux inégalités sociales et à la crise climatique

Le 6 novembre, l'entrepreneur rennais Hugues Meili et l'universitaire Carlos Moreno ont échangé avec les Rennais·es sur les possibilités qu'offre le numérique pour mener la transformation écologique des villes.

Posté le samedi 9 novembre 2019

Pendant près de deux heures l'universitaire Carlos Moreno, spécialiste de la ville intelligente, et l'entrepreneur rennais Hugues Meili, fondateur et dirigeant de Niji ont partagé leurs idées, leurs suggestions, leurs expériences avec les Rennaises et les Rennais présents .  Ils ont interrogé notamment sur le recours au numérique pour faciliter la démocratie participative et sur la nécessité d'avoir un usage sobre des outils numériques pour réduire leur impact climatique.

Carlos Moreno a émis la proposition d'utiliser les outils d'analyse et de gestion issus du numérique pour imaginer une « ville du quart d'heure », qui faciliterait l'accès au travail, aux loisirs, au domicile en réduisant les temps de déplacement et en améliorant le recours aux transports en commun. Elle permettrait d'imaginer un nouveau « pacte social urbain » dans lequel chaque euro investi aurait une composante économique, sociale et écologique. Hugues Meili a suggéré de recourir aux réseaux intelligents pour favoriser les énergies bas carbone : puisque l'éolien ou le solaire ne produisent pas de l'énergie en continu, les outils numériques permettraient de changer en temps réel de source d'approvisionnement, de manière à ne jamais se reposer sur de l'électricité produite à partir d'énergie fossile.

Des idées concrètes pour concilier l'objectif de la fin du mois et de la fin du monde, pour répondre au défi climatique sans renoncer au combat pour l'égalité sociale.

Partager Partager par mail

Participer aux rendez-vous

*champs obligatoires

Consultez notre politique de protection des données à caractère personnel.

Derniers tweets